Retour

Aide médicale à mourir : la Maison au Diapason de Bromont maintient sa position

À la suite de la décision de la Maison Aube-Lumière d'offrir l'aide médicale à mourir, la Maison au Diapason de Bromont reste campée sur sa position : l'établissement refuse d'aider des patients à mettre fin à leurs jours.

La direction rappelle que sa décision a été adoptée par le conseil d'administration en octobre 2013, position qui a été réaffirmée en avril et en septembre dernier. Au fil des mois, des consultations ont également eu lieu avec le personnel médical, infirmier et les bénévoles pour valider la décision prise.

La Maison au Diapason souligne que son choix de ne pas offrir l'aide médicale à mourir « ne change en rien le libre choix que le patient exercera pour ses soins de fin de vie ». Elle en informera d'ailleurs les personnes avant leur admission et les détails seront également indiqués dans les formulaires de demande d'admission.

La Maison Au Diapason dessert les communautés de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska.

Lundi, une infirmière de Sherbrooke atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) demandait à la Maison Aube-Lumière d'offrir l'aide médicale à mourir mentionnant qu'elle se devait d'offrir le choix aux patients.

Plus d'articles

Commentaires