Retour

Allergie au tartare de saumon : début des procédures civiles

Les procédures au civil ont commencé lundi dans le dossier du tartare de saumon qui aurait été servi par erreur à un client allergique du Bistro Le Tapageur à Sherbrooke en mai dernier. Pour la première fois, l'avocate qui représente le restaurant a donné sa position.

Me Marika Douville a allégué devant le juge François Tôth que le client, Simon-Pierre Canuel, « avait bel et bien commandé un tartare de saumon le soir du 29 mai 2016 et que la commande avait été inscrite comme telle dans l'ordinateur ».

Selon elle, le serveur n'a commis aucune faute et qu'il a servi ce qui avait été commandé. Me Douville a soutenu que le client avait affirmé qu'il était allergique aux fruits de mer et non pas au saumon, comme c'est indiqué dans la poursuite civile.

L'avocat du plaignant soutient que Simon-Pierre Canuel subit toujours de graves conséquences psychologiques de cette affaire. La première bouchée du tartare a provoqué chez Simon-Pierre Canuel un choc anaphylactique. Il a été hospitalisé une semaine au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) pour traiter sa grave réaction allergique. Il n'avait pas d'EpiPen sur lui.

Les deux parties impliquées se sont rencontrées lundi devant le juge dans le cadre d'une conférence de gestion pour préparer le procès à venir l'automne prochain.

Le Gatinois demande aux propriétaires et au serveur responsable un montant de 415 000 $.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine