Retour

Altercation mortelle au pavillon Argyll : les conclusions de l'enquête interne dévoilées

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS rendra publiques en début d'après-midi vendredi les conclusions de l'enquête interne menée après le décès de Serge-André Guérin, mort à la suite d'une altercation survenue au pavillon Argyll de Sherbrooke, en octobre 2016. Le plan d'action qui en découle sera également présenté.

Après enquête du Service de police de Sherbrooke, aucune accusation criminelle n'avait été portée dans cette affaire par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Le 3 octobre 2016, au pavillon Argyll, une altercation a éclaté vers 22 h, menant à la mort de M. Guérin. Ce n'est que le lendemain que les policiers ont été contactés, vers 10 h.

La famille du défunt, elle, avait été avisée au moment du décès.

Au moment des événements, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente les préposées aux bénéficiaires, avait soulevé plusieurs interrogations et inquiétudes à la suite des évènements survenus au pavillon Argyll.

Selon lui, l'incident est survenu à une heure critique, entre 22 h et 23 h, où il n'y a qu'un membre du personne pour 36 résidents avec des problèmes cognitifs sévères.

Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS a réfuté cette hypothèse, mais admis que les membres du personnel présents au moment de l'incident auraient dû appeler les policiers plus tôt.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine