L'ex-député bloquiste André Bellavance a été réélu à la tête de Victoriaville dimanche.

Un texte de Charles Beaudoin

Une heure après le début du dépouillement des votes, celui qui a succédé à Alain Rayes en février 2016 après que ce dernier eut fait le saut en politique fédérale détenait déjà 97 % des voix des électeurs devant Jean Roy, le seul autre candidat en lice pour le poste de premier magistrat.

« Honnêtement, je crois qu'il n'y a pas de surprise pour les gens de Victoriaville, a déclaré André Bellavance. L'adversaire était quelqu'un d'original, mais il fallait faire campagne quand même. »

« Je suis très content. En 2016, j'ai été élu dans une élection partielle avec 75%. J'avais demandé un mandat de six ans et je pense que les gens me font encore confiance. Je suis très heureux et on est toujours au travail. »

André Bellavance entend tenir une rencontre avec l'ensemble du nouveau conseil municipal demain. Au cours des prochaines semaines, plusieurs dossiers importants reviendront à l'avant-plan, souligne-t-il.

« On a une négociation avec nos cols bleus et nos cols blancs qui est en cours, alors je veux finaliser ça. Il y a aussi l'entente des loisirs avec les municipalités voisines qui va faire partie des priorités, sans oublier le budget, comme toutes les municipalités au Québec, qui devra être fait en novembre et en décembre. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine