Retour

Année record pour les dons d'organes au Québec

L'été 2015 est marqué par un nombre record de transplantations d'organes au Québec. En juin seulement, 83 organes ont été greffés chez 73 patients. C'est le double par rapport à l'an dernier.

Un texte de Geneviève Proulx

Selon Transplant Québec, c'est la première fois en 10 ans que la liste des personnes en attente d'un organe passe sous la barre de 1000 noms. « Notre objectif, c'est que d'ici cinq ans, il n'y ait plus personne sur cette liste », soutient le responsable du programme de développement hospitalier chez Transplant Québec, Hugues Villeneuve. En date d'aujourd'hui, 951 personnes figurent sur cette liste. 

Au cours des cinq dernières années, la liste des personnes en attente a diminué de 20 %. « Ça veut dire plus de vies sauvées, plus de gens qui retournent au travail, qui retrouvent une vie normale. C'est une économie de 40 000 $ par année seulement pour une personne qui était dialysée. »

Depuis le début de l'année 2015, on compte 105 donneurs d'organes au Québec. « On se dirige vers une année record! Il faut poursuivre dans cette direction. Il faut poursuivre la sensibilisation pour faire augmenter le nombre de personnes inscrites dans les registres », ajoute M. Villeneuve. En 2014, 154 personnes avaient fait un don d'organes.

Cette hausse importante est attribuable à trois facteurs. Le nombre important de traumatismes crâniens survenus au cours des derniers mois, une plus grande sensibilité des Québécois à la cause, mais aussi à la pro-activité de l'organisme. « Plus de 3500 professionnels de la santé ont été spécialement formés afin qu'ils aient la meilleure façon de sensibiliser les familles à l'importance du don », explique Hugues Villeneuve.

Du jamais vu au CHUS

Même son de cloche du côté du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) où on remarque une hausse importante du nombre de transplantations rénales, la seule qui y soit effectuée. « En ce moment, il y a un boum. Il semble y avoir eu une sensibilisation qui a passé en termes d'identification des donneurs. On a un printemps et un été incroyables. Malheureusement, est-ce que ça veut dire qu'il y a eu plus de traumatismes de la route? Peut-être, mais il y a eu une explosion. Les greffes rénales ont doublé ont cours des derniers mois! C'est du jamais vu. Nous sommes très contents! » confirme la chirurgienne Dre Véronique Lapie.

Chaque semaine, Dre Lapie effectue d'une à deux transplantations rénales alors qu'en temps normal, c'est moins d'une. 

Plus d'articles

Commentaires