Retour

Anthony-Tristan Bernard reconnu coupable du meurtre au 1er degré de son père

Le jury a rendu son verdict, vendredi matin, dans la cause d'Anthony-Tristan Bernard accusé du meurtre de son père, Alain Bernard, en 1987 à Granby. L'homme a été reconnu coupable de meurtre au premier degré.

Les jurés ont délibéré pendant trois jours avant d'arriver à ce verdict. Au moment du prononcé du verdict, l'accusé n'a pas pu retenir ses larmes.

Le juge l'a aussitôt condamné à la prison à perpétuité. Il ne sera pas admissible à une libération conditionnelle avant 15 ans. 

Le procureur de la Couronne, Me André Robitaille s'est dit très satisfait de ce verdict et a rappelé que les trois accusés du meurtre d'Alain Bernard ont été arrêtés en 2009.

Le 30 août 1987, Anthony-Tristan Bernard a conduit ses deux colocataires de l'époque, son cousin Patrice Bernard et un ami Alain Béliveau, à la résidence de son père. Pendant qu'Anthony-Tristan Bernard patientait dans la voiture, ses deux complices sont entrés dans le domicile et Patrice Bernard, neveu de la victime, a abattu la victime d'une balle dans la tête.

Par la suite, les trois complices sont allés à Montréal dans le but de se construire un alibi. Sur la route, l'arme du crime, fournie par Anthony-Tristan Bernard, aurait été lancée sur l'autoroute 10. Elle n'a toutefois jamais été retrouvée.

Les deux autres complices ont déjà été condamnés pour ce crime, mais les deux procès avaient été frappés d'une ordonnance de non-publication.

Plus d'articles

Commentaires