Retour

Appui du C. A. du CIUSSS-CHUS de l'Estrie au projet pilote d'intervention psychosociale

Le projet du Service de police de Sherbrooke (SPS) de mettre en place une patrouille mixte, composée d'un policier et d'un intervenant social, a franchi une nouvelle étape jeudi soir lors du conseil d'administration du CIUSSS-CHUS de l'Estrie. Les membres ont donné leur appui au projet pilote.

Les détails finaux seront dévoilés en conférence de presse la semaine prochaine, mais il a déjà été dévoilé que du mercredi au dimanche soir, un intervenant social travaillera avec les policiers et les ambulanciers, et ce, pour au moins une année. 

Cette équipe interviendra directement auprès de personnes en situation de crise ou perturbées mentalement. Le SPS dit consacrer en moyenne sept heures par jour à ce genre d'intervention.

Cette nouvelle répond en quelque sorte aux recommandations du coroner Luc Malouin, qui a présidé l'enquête publique sur la mort de l'itinérant Alain Magloire, survenue en février 2014 à Montréal.

Il recommandait notamment d'améliorer la formation en santé mentale des futurs policiers, mais aussi d'améliorer la formation continue des agents en poste et d'augmenter les effectifs provenant du milieu de la santé.

Ce type de patrouilles mixtes existe déjà à Montréal. Le modèle a d'ailleurs inspiré les autorités de Sherbrooke.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine