Retour

Aube-Lumière : 11 femmes à l'assaut du Tour du Mont-Blanc

« Avec tout ce que j'ai vécu, la peur que j'ai eue plusieurs fois de ne pas me réveiller le lendemain matin, savoir que j'ai une épée de Damoclès sur la tête qui chaque jour se balance et que je ne sais jamais quand le pendule va dégringoler de nouveau... J'ai le temps pour l'instant. »

Déjà survivante du cancer à deux reprises, Lysianne Reula-Sheard doit passer de nouveaux tests à la fin du mois d'octobre pour dresser un bilan de son état de santé. Si elle ne sait pas ce qui l'attend à ce moment, elle sait cependant comment elle compte employer son temps d'ici-là : préparer une randonnée au mont Blanc afin d'amasser des fonds pour la maison Aube-Lumière.

« D'abord, quand j'étais jeune, c'était un rêve. Je faisais beaucoup de randonnées en montagne et cette randonnée, c'était quelque chose qui était sur ma bucketlist. J'ai toujours eu envie de la faire », souligne néanmoins d'emblée Mme Sheard.

La dame qui fêtera ses 70 ans dans trois semaines fait partie d'un contingent de 11 femmes qui parcoureront 170 kilomètres en sept jours près du plus haut sommet des Alpes du 6 au 15 septembre prochain. Elisabeth Brière, Johanne Desrosiers, Nicole Dubuc, Raymonde L. Brémaud, Mélanie Noël, Andrée-Anne Ouimette, Nancy Pelchat, Louise Rast Dunnigan, Brigitte Roy, Marie-Josée Roy et Mme Sheard, toutes des femmes qui ne se connaissent pas, vivront ensemble pendant sept jours et fouleront du même coup le sol de trois pays, soit la France, l'Italie et la Suisse, à raison de six à sept heures de marche par jour lors du Tour du Mont-Blanc.

« On vit tous ça à notre façon et on va tous donner un sens à cette montée, à ce Tour du mont Blanc. J'ai la maison Aube-Lumière vraiment à coeur, je suis impliquée depuis plusieurs années, c'est un groupe extraordinaire et on sent l'appui de la population. Chaque fois qu'on fait quelque chose pour la maison, on est gratifié. De le faire pour la maison, ça allait de soi », note quant à elle la présidente du C.A., Elisabeth Brière.

Plus de 40 000 $ amassés

Les 11 femmes, âgées de 32 à 72 ans, ont amassé plus de 40 000 $ jusqu'à maintenant, un montant aussi surprenant que nécessaire, au dire de la directrice générale de la maison Aube-Lumière, Marie Bécotte.

« Chaque année, on doit recueillir 1 million de dollars pour être en mesure de conserver la gratuité et ça c'est important. »

Cette dernière s'est dit surprise de la facilité qui a marqué l'organisation de l'expédition, qui s'avère un exercice physique éprouvant, rappelle-t-elle.

« Ça peut sembler une petite randonnée, mais quand on parle de la dénivellation qu'elle vont devoir faire, pas sur un chemin d'asphalte, mais sur des sentiers qui montent, qui descendent, sur des chemins rocailleux. La première journée va peut-être être le fun, la deuxième aussi, mais au bout de cinq, six et sept jours, je pense qu'ils vont vivre plein de choses et j'espères qu'elles vont nous raconter au fur et à mesure de leur aventure. »

Lysianne Reula-Sheard croit qu'elle sera bien entourée pour réaliser le défi.

« C'est un groupe de femmes qui sont très motivées, qui ont une volonté de fer et qui sont déterminées à aider autrui. », résume-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine