Retour

Augmentation des appels à la police pour tentatives de suicide à Sherbrooke

Les appels au 911 pour des tentatives de suicide ont augmenté de 20 % à Sherbrooke en 2015, selon le plus récent rapport du service de police.

Ce sont 823 appels en la matière qui ont été répertoriés en 2015, comparativement à 685 en 2014. Plusieurs intervenants signalent une augmentation des problèmes de santé mentale au centre-ville de Sherbrooke.

« On était déjà au fait de ça, c'est ce qui nous a permis de mettre en place une équipe d'intervention psychosociale », a expliqué Danny McConnel, chef du Service de police de Sherbrooke (SPS). L'équipe combine agents de police et intervenants sociaux.

« Les policiers consacrent en moyenne huit heures par jours à ce genre de question », a pour sa part indiqué le conseiller municipal Marc Denault, président du comité de sécurité publique.

« Ça pourrait même être plus », ajoute le directeur McConnell.

Les appels sont souvent le fait de personnes en crise, indique le policier. Lors des interventions, il faut souvent les accompagner vers les ressources hospitalières et en santé mentale.

« On ne pense pas que ça va descendre rapidement ce genre d'interventions-là. Mais dans un avenir moyennement rapproché, ça devrait s'améliorer. À tout le moins, les gens ciblés, ceux qui ont des problèmes de santé mentale, sont mieux servis », ajoute Danny McConnell.

D'autres hausses

D'autres types de signalements étaient en hausse l'année dernière. C'est le cas des appels liés à la prostitution qui ont augmenté de 23 % (212 appels contre 164 en 2014).

Les appels en matière de fugues ou de disparitions et de conduite avec les capacités affaiblies ont pour leur part augmenté de 14 % (579 et 278 en 2015 contre 507 et 242 en 2014).

D'autres appels en baisse

Le Service de police de Sherbrooke constate cependant une baisse de 81 appels en matière de vols de véhicule (- 34 %), et de 231 appels pour des accidents de la route ou délits de fuite (- 5 %).

Plus d'articles

Commentaires