Retour

Autre moratoire sur la construction résidentielle dans le secteur Saint-Élie

Les promoteurs immobiliers du secteur de Saint-Élie, à Sherbrooke, devront à nouveau prendre leur mal en patience. La Ville de Sherbrooke y a imposé un nouveau moratoire sur la construction parce que la station d'épuration des eaux usées est saturée.

Plusieurs moratoires ont été imposés au fil des ans. Récemment, les eaux usées avaient été détournées de certains secteurs vers l'usine centrale de Sherbrooke, ce qui avait permis de reprendre le développement pendant quelque temps.

« Actuellement, on ne respecte pas à la station de Saint-Élie les exigences de rejet », explique Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines et de l’environnement à la Ville de Sherbrooke.

« Les eaux, une fois qu'elles sont traitées, doivent respecter certaines exigences avant d'être mises dans le milieu récepteur et, dans notre cas, on a certains critères qu'on ne respecte pas. Donc, on ne peut pas ajouter d'eau usée supplémentaire tant que ce n'est pas réglé », a-t-elle précisé.

Le conseiller municipal du district de Saint-Élie, Julien Lachance, a souligné qu'une réflexion devait se faire sur la situation.

La direction des infrastructures de la Ville de Sherbrooke entend présenter aux élus au cours des prochaines semaines un plan d'agrandissement de la station d'épuration de Saint-Élie. Ce projet, estimé entre 3 et 4 millions de dollars, pourrait se concrétiser d'ici quatre ans.

« La première étape, c'est peut-être de voir ce que les services estiment être la problématique de fond et les solutions qu'ils proposent. À la lueur de ça, ça permettra de voir comment on peut y arriver et dans quel temps on peut penser solutionner le problème », a mentionné l'élu.

Deauville

Un moratoire sur la construction domiciliaire a également été imposé pour une partie du secteur de Deauville, dont le poste de pompage en amont de la station ne respecte pas les exigences du ministère de l'Environnement en matière de déversement. Des modifications seront apportées au cours de l'été pour remédier à la situation, selon la Ville de Sherbrooke.

D'après les estimations de la Ville, les stations d'épuration de Deauville et de Rock Forest seront saturées d'ici cinq ans, tandis que la station de Sherbrooke devrait le devenir dans un horizon de 10 ans.

Plus d'articles