Le syndrome du lundi matin, vous connaissez? Peut-être en êtes-vous atteint sans le savoir. En fait, il est décrit comme étant une baisse de motivation, d'énergie, d'entrain et de concentration associée au retour au travail après la fin de semaine selon une professeure de l'Université de Sherbrooke.

Certaines personnes en ressentiraient les effets dès le dimanche matin. « Il y a des gens qui déjà, quand la fin de semaine est entamée vont commencer à penser au retour au travail. Là, ça va commencer à devenir un syndrome un peu plus sérieux et qui mériterait qu'on s'interroge sur les causes sous-jacentes de ce sentiment-là », indique France Saint-Hilaire, professeure au Département de management et de gestion des ressources humaines à l'Université de Sherbrooke.

Toutefois, il ne faut pas confondre le syndrome du lundi matin au fait de vouloir prolonger une belle fin de semaine remplie d'activités.

« C'est tout à fait naturel je dirais, si vous avez passé une fin de semaine agréable, que vous vous êtes reposé, c'est normal que le lundi matin, vous ayez le goût de poursuivre. Ça devient un problème [...] à partir du moment où ces symptômes se poursuivent au cours de la journée malgré que vous vous mettiez en marche et que vous débutiez vos activités [...] il y en a pour qui [les symptômes] vont se rendre jusqu'au jeudi soir, dans l'attente du vendredi », souligne la professeure Saint-Hilaire.

Écouter l'entrevue avec France Saint-Hilaire

Des pistes de solution

Une des premières étapes vers la guérison est d'en identifier les causes qui peuvent être multiples. S'il s'agit d'un manque d'intérêt envers le travail, par exemple, une réorientation de carrière serait peut-être de mise. « Est-ce que c'est temporaire dans le temps? Si c'est le cas, la solution [...] serait de réorienter sa carrière ou peut-être de penser à changer d'emploi, dans d'autres cas c'est le milieu de travail [...] Il peut y avoir un climat qui est néfaste pour vous », rappelle France Saint-Hilaire.

Une autre option : faire du lundi matin la journée la plus agréable de la semaine. « On a souvent tendance à se garder les jeudis et les vendredis pour aller dîner avec les collègues [..­.] Pourquoi ne pas se garder cette journée pour faire quelque chose de spécial! » suggère France Saint-Hilaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine