Retour

Baisse des inscriptions dans certains programmes au Centre de formation professionnelle 24-Juin

Les étudiants sont moins nombreux à s'inscrire au Centre de formation professionnelle 24-juin de Sherbrooke. Même des programmes populaires, comme la coiffure ou le soudage-montage, font face à une baisse d'inscription.

Ainsi, dans le programme de soudage-montage qui compte certaines années deux groupes, il reste encore quatre ou cinq places vacantes pour compléter un groupe. Selon la direction, le taux de placement de ce programme est de 100 % et les salaires offerts sont intéressants. 

Dans le programme d'assistance à la personne à domicile, le Centre a dû annuler une cohorte à Coaticook faute d'inscriptions. Les programmes de comptabilité, d'infographie et d'entretien général de bâtiment sont beaucoup moins populaires également.

La direction est incapable d'expliquer les causes exactes de cette baisse, mais plusieurs hypothèses sont émises. « Les choix que les gens font ne sont pas nécessairement stables dans le temps. Ils vont changer d'idée souvent. Par exemple, ils disent qu'ils veulent faire tel programme, mais deux mois avant le début, ils changent d'idée pour un autre programme, pour aller travailler ou parce qu'ils ne sont pas prêts et n'ont pas d'argent », donne en exemple le responsable de l'admission au Centre 24-Juin, Frédéric Boucher. 

Le taux de chômage à la baisse dans la région, la baisse de la démographie pourraient aussi avoir un impact sur la popularité de certains programmes de Centre 24-Juin.

Des mesures pour mieux faire connaître la formation professionnelle

L'école continue ses efforts pour mieux faire connaître ses programmes d'enseigmenet auprès de la population. « Nous faisons des efforts au quotidien pour valoriser la formation professionnelle. Nous avons des portes ouvertes chaque année et nous faisons beaucoup de sensibilisation auprès des jeunes du secondaire avec des parcours exploratoires », donne en exemple la conseillère en orientation, Annick Carrière. 

Aussi, un programme de concomitance a été mis en place il y a quelques années. « C'est une formation professionnelle et une formation générale qui sont mis ensemble dans un programme. On vient passer deux jours en formation au secondaire pour les matières de base et trois jours en formation professionnelle », explique Mme Carrière. 

En ce qui concerne l'ensemble des inscriptions de l'établissement, il reste à peu près le même depuis trois ans. 

Plus d'articles

Commentaires