Retour

Bannir l'amiante : les députés conservateurs Alain Rayes et Luc Berthold s'opposent au NPD

Les députés conservateurs Alain Rayes et Luc Berthold dénoncent un nouveau projet de loi qui veut bannir l'utilisation de l'amiante au Canada.

Le projet de loi C-321, déposé par la députée néo-démocrate de Saskatoon-Ouest, Sheri Benson, consiste à modifier la Loi canadienne sur la protection de l'environnement.

Cette loi viendrait interdire la fabrication, l'utilisation, la vente et l'importation des substances associées à l'amiante. Pour les deux députés, ce projet de loi est inutile étant donné qu'il n'y a plus d'exploitation d'amiante chrysotile au pays depuis quelques années.

Luc Berthold, qui représente la circonscription de Mégantic-L'Érable, ajoute que ce projet met en péril d'éventuels projets dans la région et ailleurs pour l'utilisation des résidus miniers.

« Du côté de Thetford Mines et d'Asbestos, on est entouré de centaines de millions de tonnes de résidus miniers qui contiennent toutes sortes de minéraux qui un jour pourraient être exploités », argue M. Berthold.

« Quand le marché sera suffisamment élevé, probablement qu'il y a des investisseurs privés qui vont lever la main et dire que ça les intéresse. S'il n'y a plus de possibilité d'accéder à ces résidus-là en raison d'une réglementation trop sévère et trop stricte. Évidemment qu'on va tuer ces projets de développement d'avenir pour nos communautés. »

Luc Berthold croit que les efforts doivent être mis pour encadrer l'utilisation sécuritaire de l'amiante et non pas pour la bannir. Les deux députés soulignent que l'amiante est une ressource naturelle bien présente au Canada et qu'il serait une erreur de la rejeter.

Plus d'articles