C'est le lancement du service Banque de terres/L'ARTERRE à Sherbrooke. Il s'agit d'un service d'accompagnement qui permet de jumeler des aspirants agriculteurs avec des propriétaires de terres agricoles.

L’objectif pour cette première année est de réussir à attirer 15 propriétaires fonciers ou agriculteurs prêts à partager une parcelle de terre, un bâtiment agricole ou des parts de leur entreprise.

Dans le camp des aspirants agriculteurs, l’objectif est d’arriver à trouver 10 personnes intéressées pour pouvoir amorcer les visites de jumelage.

Plus du tiers du territoire sherbrookois est situé en zone agricole.

« Autour de Sherbrooke, il y a déjà des MRC qui avaient adhéré au projet Banque de terres pour aider la relève à trouver des terres. La Ville de Sherbrooke a suivi le mouvement », raconte Marie-France Audet, agente de maillage responsable du projet.

Banque de terres existe depuis 2012 au Québec. Le fonctionnement est simple.

L’aspirant agriculteur aura 500 $ à débourser seulement si les démarches se concluent par une entente notariée. Il n’y a pas de frais d’entrée.

« En ce moment, la demande est beaucoup plus pour de la location, du démarrage d’entreprise et il y a aussi de la relève qui recherche des propriétaires qui sont prêts à transférer », note-t-elle.

Il est possible d’avoir plus d’informations sur le site banquedeterres.ca.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine