Retour

« Beer garden » à Magog : des citoyens veulent que les élus refassent leurs devoirs

Une pétition mise en ligne est tellement populaire qu'elle obligera peut-être les élus magogois à reconsidérer leur décision de rejeter le projet de « beer garden ».

Près de 2200 personnes ont signé cette pétition lancée par Lucas Bergeron-Pauzé, qui est persuadé que le conseil municipal n'a donné aucune chance à ce projet.

Il espère que, mardi prochain, la salle du conseil sera envahie par des citoyens en faveur du « Biergarten » à l'angle des rues Merry et Principale.

« L'idée m'est venue un peu sur un coup de tête quand j'ai entendu la décision prise par le conseil municipal. Je trouvais que la population n'avait pas été assez sondée par rapport au projet, même si j'avais entendu beaucoup de personnes qui se disaient intéressées. Je voulais essayer de ramener ça sur la table. »

La promotrice du projet, Emmanuelle Ouimet, se réjouit de cette initiative. Selon elle, les commerçants du centre-ville n'ont pas raison de craindre son projet.

Cette Magogoise souhaite installer ce « beer garden » dans sa ville et non à Bromont ou à Granby, villes qui se sont également montrées intéressées au projet.

Un « beer garden » est un endroit ouvert aux familles qui permet aux parents de consommer de la bière et de s'amener un lunch.

« Je crois que de dynamiser un centre-ville et d'amener de nouvelles offres, ça amène en fait plus de clientèle à tout le monde, estime Emmanuelle Ouimet. On a une offre différente des autres commerçants et en amenant de la nouveauté, ça risque d'amener une clientèle différente qui n'est pas déjà au centre-ville de Magog. »

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, est en faveur de l'idée. Elle est impressionnée par l'ampleur de cette pétition et pense que les citoyens ont raison de prétendre que les élus ont rejeté un peu trop rapidement ce projet.

« Demain matin, il peut se construire un édifice sur ce terrain-là avec un restaurant et une terrasse et personne ne pourra s'y opposer, parce que le zonage le permet. C'est pour ça que j'ai expliqué ma position la semaine passée, parce que je pense que ça, ça pourrait faire beaucoup plus mal aux commerces que le beer garden tel qu'il est proposé », souligne Mme Hamm.

Emmanuelle Ouimet a visité d'autres terrains à Magog lundi matin, ce qui pourrait amener un compromis si les conseillers démontrent une certaine ouverture mardi prochain.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité