Retour

Bernard Adamus : l'homme qui n'aimait pas les refrains

Bernard Adamus reprend la route. L'auteur-compositeur-interprète et sa bande donneront 80 spectacles dans les prochains mois.

Un texte d'Émilie Richard

Avec son troisième album, Sorel Soviet So What, il conserve une recette qui a fait ses preuve. L'opus a d'ailleurs bien fait sur les palmarès. Une musicalité très riche, des paroles assumées, drôles, qui font parfois sourciller.

Les spectateurs peuvent d'ailleurs s'attendre à des prestations collées sur les enregistrements, explique Adamus.

« Il n'y a juste pas de "back vocals", mais c'est très similaire, lance le Montréalais. On est 6 musiciens sur scène. C'est assez fidèle à l'album contrairement aux deux autres spectacles qui étaient très différents. Mais là, on a les même musciens qui ont travaillé à l'enregistrement. C'est un album très moi, mais moins introspectif. »

Source : YouTube/Grosse Boîte

Sur son premier album, le musicien québécois d'origine polonaise nous a donné Brun (la couleur de l'amour), un ver d'oreille redoutable.

Sur Sorel Soviet So What, Bernard Adamus récidive avec Hola les lolos. On pourrait croire qu'il cherche et travaille fort pour créer ce genre de chanson qui marque l'imaginaire. Le principal intéressé s'en défend bien.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine