Retour

Bernard Sevigny souhaite une gestion intégrée des déchets

Le maire de Sherbrooke songe à revoir la gestion des déchets. Bernard Sévigny réfléchit à une gestion intégrée des déchets des Sherbrookois.

Présentement, le contenu du bac vert prend le chemin du centre de tri qui est situé sur le chemin des Écossais à Sherb, alors que ce qui trouve dans le bac noir s'en va à Valoris, à Bury. Le centre de tri appartient à six MRC alors que deux MRC sont propriétaires de Valoris.

« Ce n'est pas nouveau comme réflexion. Ça fait l'objet de discussions plutôt informelles entre les préfets des MRC depuis plusieurs années. La façon avec laquelle la gestion des matières résiduelles s'est organisée depuis 20 ans fait en sorte qu'on se retrouve aujourd'hui avec des organisations (comme Récup Estrie et Valoris) qui ont différents propriétaires. Est-ce que ça ne devrait pas être intégré tout ça de façon à gérer la récupération de matière dans le bac vert jusqu'au déchet ultime qu'on va enfour dans un site d'enfouissement technique? », se demande Bernard Sévigny.

« Sur le plan physique, les installations de Valoris à Bury et celles du centre de tri à Sherbrooke resteraient au même endroit. C'est les entités juridiques qui sont compliquées à intégrer. Les installations ont des propriétaires différents. Si tout ça est intégré, vous voyez la difficulté. Dans un cas, il y a six MRC d'impliquées et dans l'autre, il y en a deux », explique M. Sévigny.

Chaque MRC a son propre plan de gestion des matières résiduelles ce qui peut compliquer les choses. « Il faudrait qu'on se parle et trouver une option régionale plus intégrée. Il faut ouvrir la discussion », rappelle-t-il.

Le maire soutient que cette façon de faire pourrait engendrer des économies.

Plus d'articles

Commentaires