Retour

Bien-être des aînés : pluie de subvention pour des organismes de l'Estrie

Québec verse un peu plus 1,2 million de dollars à 16 organismes et Municipalités de l'Estrie pour favoriser le mieux-être des personnes aînées. C'est la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau qui en a fait l'annonce mardi au Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke.

À lui seul, l'organisme Sercovie reçoit un peu plus de 300 000 $ pour, entre autres, mettre sur pied un projet de capsules vidéo d'activité physique sur internet destinées aux personnes de plus de 50 ans.

Quatre organismes, qui ont mis sur pied des programmes d'iInitiative de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV), ont reçu 360 000 $ pour l'embauche de travailleurs de milieu par des organismes communautaires qui interviennent auprès des personnes aînées en situation de vulnérabilité. « Ce sont des gens qui sont engagés par des organismes communautaires qui vont à la rencontre des aînés, qui trouvent des aînés isolés et les ramènent vers la communauté, les informent sur leurs droits et les services qu'ils pourraient recevoir. On les ramène dans l'action. C'est très précieux parce que l'aîné n'est plus isolé et moins vulnérable », soutient la ministre Charbonneau.

De son côté, l'Observatoire estrien du développement des communautés a reçu un chèque de 200 000 $ pour mener à bien un projet de recherche sur les habitations des aînés. « Ce qu'on se rend compte, c'est qu'il y a beaucoup de choses qui ont été faites au niveau du soutien à domicile et qu'on a développé l'autre extrême qui est l'hébergement. Entre les deux, il y a les résidences pour aînés privées. Mais il y a plein d'autres modèles d'hébergement ou d'alternatives au logement qui peuvent être intéressantes. Des gens qui veulent être chez eux, mais avec plus de soutien. On pense aux coopératives d'habitation pour aînés par exemple où les tâches peuvent être partagées par le milieu », explique la titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les aînés, Marie Beaulieu.

Quatre Municipalités dont Richmond et Bolton-Est peuvent compter sur le soutien du gouvernement pour fignoler leur politique en faveur des aînés. La Ville de Sherbrooke a été l'une des sept premières Municipalités à joindre la démarche Municipalité amie des aînés (MADA). Aujourd'hui, le Québec compte 861 MADA.

« La région de l'Estrie est en croissance démographique et qui vieillit plus rapidement que la moyenne québécoise. Sur le plan économique, il y aura 14 000 personnes de moins de 15 à 65 ans et qui sont en âge de travailler dans les 10 prochaines années. Ça démontre à quel point, on a besoin de services dédiés à nos aînés », soutient le député de Sherbrooke, Luc Fortin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine