Retour

Bilan positif pour le guichet d'accès à un médecin de famille en Estrie

Au 31 décembre 2017, 85,6 % de la population était prise en charge par un médecin de famille sur le territoire du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. C'est légèrement plus haut que l'objectif fixé par le gouvernement qui était de 85 %.

« Au cours de la dernière année, le rythme d'inscriptions a été assez soutenu en lien avec les différentes cibles du ministère et des différents moyens qu'on a mis en place pour soutenir la prise en charge médicale. On a transféré des professionnels en GMF par exemple », indique la directrice des services généraux au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Lyne Cardinal.

À l'heure actuelle, 26 000 personnes se retrouvent sur cette liste d'attente sur le territoire du CIUSSS de l'Estrie-CHUS sur une population totale de 464 000 personnes.

Le temps d'attente pour obtenir un médecin de famille peut varier en fonction des priorités médicales des patients. « On le constate, ici comme partout au Québec, on est hors délais. Si on prend une femme enceinte, elle est catégorisée A ou B et elle devrait être vue et prise en charge en dedans de 15 jours. Nos délais dépassent ces normes », souligne Mme Cardinal.

Ces délais sont, en partie, causés par les départs à la retraite. « Avec ces départs, 12 000 personnes qui sont devenues orphelines et sans médecin de famille. En plus d'inscrire de nouvelles personnes, il faut aussi rattraper ces personnes orphelines. La charge est assez grande. Aussi, dans notre région universitaire, nos médecins ne sont pas en prise en charge à temps complet. Il y différentes raisons qui expliquent l'augmentation des délais. »

Au Québec, depuis avril 2016, plus de 540 000 patients ont été pris en charge par un médecin grâce au GAMF, mais 73 844 dossiers ont été refusés par les omnipraticiens.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine