Retour

Bilan positif pour Les Printemps meurtriers de Knowlton

La cinquième édition du festival littéraire Les Printemps meurtriers s'est terminée dimanche avec un record de participants. Au total, près de 1500 personnes ont participé aux différentes conférences et tables rondes où le polar était à l'honneur.  C'est une augmentation de 15 % par rapport à l'an dernier.

Des auteurs de partout dans le monde ont participé à l'événement dont Jacques Saussey (France), Jacques Expert (France), Patricia MacDonald (États-Unis) et 18 auteurs québécois dont Chrystine Brouillet, Luc Chartrand, Ghislain Taschereau et Johanne Seymour. 

On a profité de l'occasion pour remettre le prix Tenebris du meilleur roman en littérature policière de langue française distribué au Québec au journaliste de Radio-Canada, Luc Chartrand pour son livre L'affaire Myosotis. Le romancier a reçu une bourse de 1500 $. 

Quant au nouveau prix du meilleur roman de littérature noire, il a été remis à L'heure sans ombre de Benoît Bouthillette. Le Prix spécial du jury a été attribué Faims de Patrick Senécal.

C'est probablement la classe de maître animée par Stéphane Berthomet appelée « Interrogatoire 101 » qui a suscité le plus d'intérêt de la part des amateurs de littérature policière. La nouvelle activité « Des mots et des scones » a aussi connu un vif succès. 

La sixième édition des Printemps meurtriers aura lieu du 18 au 21 mai 2017 à Knowlton.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine