Retour

Bris d'aqueduc et de plomberie : des écoles et un CPE de Sherbrooke touchés

Le bris d'aqueduc, survenu mardi soir sur la rue Galt Ouest, a finalement été colmaté jeudi matin. Les résidents constatent maintenant l'ampleur des dommages qui peuvent s'élever à des dizaines de milliers de dollars par résidences dans certains cas.

Tous les propriétaires rencontrés étaient assurés, mais le travail s'annonce tout de même long et ardu.

Le CPE Plein de tendresse, de la rue Jolliet, a dû fermer ses portes mercredi en raison des dommages. Les enfants étaient de retour jeudi, mais n'avaient pas accès au sous-sol. Selon les estimations du propriétaire du bâtiment, Réean Hotte, les réparations risquent de prendre plusieurs mois.

« Le sable est entré dans la garderie, il y en a partout. L'eau est aussi entrée. On a essayé de ramasser un peu. On a demandé aux parents de ne pas amener les enfants. Une machine s'en vient pour dégager la glace dans la cour pour que les enfants y aient accès un jour », explique-t-il.

Deux autres bris d'aqueduc sont survenus jeudi, soit sur les rues Thibault et Caron. Les fuites devraient être colmatées en cours de journée. Une trentaine de résidences sont privées d'eau potable.

Des écoles touchées

Pendant ce temps, plusieurs compagnies après sinistres sont extrêmement occupées, non seulement pour des bris d'aqueduc, mais aussi des bris de plomberie causés par le froid intense du temps des Fêtes.

C'est d'ailleurs ce qui s'est produit à l'école secondaire du Triolet. Deux étages et plusieurs classes ont été touchés par un important dégat d'eau. Selon la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, le retour en classes, prévu mardi prochain, ne sera pas compromis.

Deux autres écoles sont également touchés par des problèmes de plomberie et d'eau : le pavillon Académie du Sacré-Coeur dans le secteur Brompton et Notre-Dame-de-Liesse dans le secteur Deauville.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards