Retour

Bromont : le projet Val 8 revisité et applaudi

La saga du projet Val 8 sur le massif du Mont Brome à Bromont tire à sa fin. La Ville et Ski Bromont immobilier en sont venus à un règlement à l'amiable dans ce dossier.

Près de 200 personnes s'étaient déplacées, samedi, dans le hall de l'aréna de Bromont, pour la présentation de ce règlement.

Le projet immobilier de 39 maisons est réduit à 27, et ce, sur une superficie de terrain de 65 % moins grande par rapport au périmètre initial du projet.

Ski Bromont accepte de vendre des terrains du projet Val 8 pour la création d'un parc naturel et donne jusqu'au 1 er février 2018 pour réunir les fonds pour l'achat du parc, soit un montant de 7,25 M $. L'organisme Conservation de la nature Canada s'en portera acquéreur.

« C'est un soulagement. Avoir une aussi grande bataille au sein d'une si magnifique ville a été très difficile pour moi. On regarde en avant, c'est un super beau projet. L'étape grandiose est d'amasser l'argent pour que ça soit un parc à 100 %. Je crois que c'est l'objectif que tout le monde veut atteindre et je suis convaincu qu'on va y arriver tous ensemble », affirme le président-directeur général de Ski Bromont, Charles Désourdy.

Soulagement, aussi, pour la Ville de Bromont. L'aide de deux médiateurs a permis de dénouer l'impasse.

« C'est la volonté de toutes les parties de travailler ensemble, mais l'intervention exceptionnelle de deux citoyens de Bromont, Paul Bédard et Pierre Vinet, qui ont su nous rallier autour de ce projet magnifique », souligne la mairesse, Pauline Quinlan.

Les organismes ont confiance de réussir à amasser la somme nécessaire pour l'achat des terrains en vue du parc naturel. La Ville promet déjà 2,75M$. L'organisme Protégeons Bromont aurait amassé jusqu'à maintenant un montant de 500 000 dollars. On fera aussi appel au gouvernement provincial et à plusieurs entreprises.

« On a un cadeau exceptionnel juste avant le temps des Fêtes. Ça va être là pour les générations à venir », indique l'ancien président de Protégeons Bromont, René Cloutier.

« L'appui des gens présents (à la rencontre d'information) démontre que c'est possible. On est reconnaissant pour le leadership et l'engagement de la Ville. La patience, aussi, et le partenariat accordé par Charles Désourdy », ajoute le président de Conservation de la nature Canada - Bromont.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?