Retour

« Ça m’a vraiment touché » : Sherbrooke commémore les victimes de la mosquée de Québec

Marqués par la fusillade à la grande mosquée de Québec il y a un an, une centaine de Sherbrookois se sont rassemblés dimanche devant l'hôtel de ville de Sherbrooke pour commémorer la mémoire des six victimes. Le thème de la soirée était de mise : « Je me souviens », pour ne jamais oublier cette sombre page d'histoire.

Il y a un an, la grande mosquée de Québec était la proie d'un attentat, qui a fait six morts et de nombreux blessés. Ce triste événement avait semé une onde de choc jusqu'en Estrie.

« J’ai été touché par les documentaires que j’ai vus à la télévision, voir un des survivants de l’attentat qui a été atteint de sept balles et qui est maintenant handicapé, ça m’a vraiment touché », a révélé l’un des participants, Jean-François Cloutier.

L’homme a fait partie de l’importante foule rassemblée en demi-cercle, lumière à la main, qui a écouté d’une oreille attentive les discours de paix des intervenants des milieux communautaires et politiques. La foule a d’ailleurs été conviée par une dizaine d'associations de la communauté musulmane et d'organismes interculturels de la région.

Firas Amor est venu spécialement de Montréal pour assister au rassemblement. « Je suis ici par solidarité avec les familles des victimes. On n’est pas habitué à ce qui est arrivé il y a un an. J’espère que le monde vive plus en paix et qu’il y ait moins de terrorisme. »

Un bilan mitigé

Questionné sur le climat actuel, le directeur général d'Actions Interculturelles Mohamed Soulami reste mitigé. « On remarque qu’effectivement dans la société il y a plus de monde porté au dialogue, à l’ouverture. Mais d’un autre côté on voit aussi d’autres actes qui continuent à se perpétuer. Il y a beaucoup de travail à faire et ce travail ne doit pas être fait uniquement par nos élus. C’est à nous, tous les citoyens de dire quelle société on veut être. »

« Les choses n’ont pas vraiment changé, c’est mieux qu’on continue de travailler. », conclut une autre citoyenne présente au rassemblement.

Plus d'articles