Retour

Campus de l'UQTR à Drummondville : le froid s'infiltre dans l'immeuble pourtant tout neuf

Des étudiants qui fréquentent le nouveau campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) à Drummondville doivent parfois assister à leurs cours avec leur manteau sur le dos à cause du froid qui s'infiltre dans le bâtiment.

Une vingtaine de signalements pour se plaindre du froid ont été faits à l'Association des étudiants hors campus de l'UQTR.

Plusieurs étudiants se plaignent de la température inconfortable. « C'est dérangeant, on a de la difficulté à se concentrer », déplore une étudiante croisée à sa sortie du campus.

 À la bibliothèque de l'établissement, des membres du personnel travaillent derrière des paravents pour se protéger des courants d'air.

Une construction pourtant toute neuve

Le campus de Drummondville est pourtant tout neuf : la construction neuve a été inaugurée en janvier dernier.

L'UQTR est au fait de la situation et en a avisé les enseignants. Elle reconnaît qu'elle fait face à « un défi » pour roder le nouveau système de chauffage, entre autres à cause des nombreuses fenêtres de l'immeuble.

L'Université précise toutefois qu'elle n'est que gestionnaire de l'immeuble, qui appartient à la Ville de Drummondville.

De son côté, la municipalité reconnaît qu'il y a d'importants écarts de température d'un jour à l'autre, mais qu'il faut normalement de 6 à 12 mois pour roder un nouveau système de chauffage dans un tel édifice.

Plus d'articles