Retour

Cancer : l'Estrie figure parmi les régions où l'attente est la plus longue avant une opération

Les personnes atteintes d'un cancer doivent encore attendre longtemps avant de se faire opérer au Québec. Le Devoir rapporte que seulement 63 % des opérations en oncologie se font dans un délai de quatre semaines, loin de la cible gouvernementale de 90 %.

Entre avril 2016 et 2017, plus de 41 000 patients ont été opérés au Québec pour traiter un cancer. Parmi eux, 27 % ont dû attendre durant un à deux mois, et 10 % ont dû patienter plus de deux mois.

L'attente a été particulièrement longue à Montréal, dans les Laurentides et en Estrie, où les gens ont été opérés hors délais dans respectivement 48 %, 42 % et 40 % des cas.

La seule région qui respecte les cibles gouvernementales est le Nord-du-Québec, où seulement six patients ont eu besoin d'une opération oncologique l'an dernier.

L'Abitibi-Témiscamingue, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean suivent, avec entre 79 % et 85 % de patients opérés en 28 jours et moins.

Plus d'articles

Commentaires