Des médecins du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) ont réalisé une première canadienne en juin dernier. Ils ont implanté chez un patient, âgé d'à peine 15 ans, un défibrillateur cardiaque avec une sonde sous-cutanée. Cet appareil protège le patient contre la mort subite cardiaque.

Un texte de Geneviève Proulx

Le 15 juin dernier, lors d'une activité sportive à l'école, Jonathan Beauvais a été victime d'un malaise cardiaque. Un membre du personnel lui a sauvé la vie en pratiquant le massage cardiaque.

Au CHUS, les médecins lui ont implanté un défibrillateur. L'adolescent devient le premier Canadien de si jeune âge à recevoir un défibrillateur cardiaque implantable avec sonde sous-cutanée. Une nouvelle technologie plus durable et adaptée aux jeunes. « Le défibrillateur sous-cutané, c'est tout nouveau que c'est approuvé au Canada. Ça fait quelques mois. Si un jour l'appareil détecte qu'il a un rythme cardiaque potentiellement dangereux pour la vie, l'appareil va pouvoir automatiquement prendre la décision de lui donner une décharge électrique pour ramener les battements à la normale », explique le cardiologue électrophysiologiste, Dr Jean-François Roux.

Selon ce spécialiste, cette nouvelle génération de défibrillateur a l'avantage de réduire les risques d'infection. « C'est comme un ange gardien. On ne sent pas son fonctionnement jusqu'au jour où on en a besoin », ajoute-t-il.

Heureusement, le jeune adolescent n'a pas gardé de séquelle de cet événement et le défibrillateur lui permettra de ne pas en revivre un autre. « Aujourd'hui, je me porte à merveille, j'ai une famille qui m'aime, des amis dignes de confiance, une école qui tient à moi, mais surtout, j'ai mon propre ange-gardien en tout temps sur moi. Bref, si mon arrêt cardiaque m'a appris quelque chose, c'est bien qu'il faut profiter du moment présent, poursuivre ses rêves, parce qu'on ne sait jamais quand tout peut s'arrêter », raconte-t-il.

On peut penser que dans le futur, cette technologique pourrait être utilisée à plus large échelle pour prévenir les arythmies chez les enfants.

Plus d'articles

Commentaires