Retour

Centre d'entraînement de patinage extrême au mont Bellevue : la conseillère Gagnon émet des réserves

Nicole A. Gagnon, la conseillère de la Croix-Lumineuse, aimerait profiter du fait que l'on projette d'implanter une piste permanente de descente extrême au mont Bellevue pour trouver des idées pour revitaliser l'endroit et qu'on puisse y pratiquer des sports à l'année. 

La Fédération All Terrain Skate Cross (ATSX) travaille depuis près d'un an sur ce projet. Le fait que Sherbrooke ait accueilli la première édition de la Coupe Riders au Canada et qu'elle ait généré des retombées économiques de 200 000 $ pèsent dans la balance du choix de la ville. Selon le directeur général de l'ATSX, l'ouverture du centre pourrait avoir lieu dès l'an prochain.

« Je suis favorable s'il y a des activités à l'année. Dans ce sens-là, je suis d'accord. On veut que nos jeunes bougent. On veut que les gens qui ont la passion d'aller au mont Bellevue pour pratiquer différentes activités puissent le faire. Mais si c'est une construction seulement pour la Coupe Riders, là je suis moins d'accord. Je ne veux pas qu'on hypothèque la piste #4 seulement pour une affaire de deux ou trois mois », indique la conseillère municipale de la Croix-Lumineuse, Nicole A. Gagnon. 

Cette dernière indique qu'il serait possible de faire du patin à roues alignées sur cette piste en été, entre autres. « Il y a autre chose qui peut être fait. Les gens ont tellement d'imagination pour développer quelque chose. C'est important qu'ils la sortent cette imagination. D'après moi, c'est quelque chose que l'on pourrait revitaliser pour que ça puisse être utilisé pendant les quatre saisons. »

La conseillère aimerait, par exemple, qu'il y ait des pistes d'hébertisme au mont Bellevue. « J'en parle chaque fois. Les gens pourraient marcher et aller faire un peu d'hébertisme. On me dit que c'est une question d'argent. Ça se fait ailleurs. J'aimerais qu'on développe ça. »

Plus d'articles

Commentaires