Retour

Centres de tri en crise : Récup Estrie optimiste, malgré les obstacles

Tandis que plusieurs centres de tri du Québec lancent un cri d'alarme, Récup Estrie assure que la crise est ponctuelle et promet de tout mettre en œuvre pour la surmonter.

« Ce n’est pas la première fois que ce problème existe au niveau du papier. Il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres matières recyclables, pas juste le papier », assure d’entrée de jeu, le vice-président de Récup Estrie, Pierre Avard.

La Régie est responsable du tri des matières recyclables produites par plus de 200 000 personnes, en vue de leur mise en valeur.

Selon nos informations, le centre de tri de Sherbrooke perdrait de 80 à 100-milles dollars par mois.

Les employés ont vu leurs heures de travail être réduites. Le centre a même fait des mises à pied.

« Les prévisions de l’exploitant ne sont plus au rendez-vous et les gains financiers ne sont plus là », confirme Pierre Avard.

Récup Estrie est lié par contrat à l’entreprise Ricova qui est responsable de la gestion des opérations du centre de tri de Sherbrooke.

Le conseiller municipal affirme de pas être en mesure de confirmer l’ampleur des pertes financières.

Front commun

Mercredi, plusieurs centres de tri ont demandé à Québec de les aider financièrement à traverser la crise qui secoue leur secteur depuis que la Chine refuse le plastique qu'on leur envoie en raison de sa mauvaise qualité,.

La chute du prix du ballot de papier est aussi à la source de cette crise.

« On met tout en œuvre pour tenter d’avoir une meilleure qualité, d’autres centres ont réussi à le faire. Ici, on a un peu plus de difficulté, mais on travaille pour que la qualité soit au rendez-vous », assure Pierre Avard.

Toutefois, les équipements nécessaires pour y arriver sont couteux.

« Ça ne se fait pas du jour au lendemain. On travaille depuis quelques années à la faire cette amélioration », dit-il.

Pour éviter l’enfouissement, les matières invendues sont présentement entreposées, ce qui représente un autre défi et des coûts supplémentaires.

Plus d'articles