Se faire surprendre par des airs d'opéra en allant acheter son pain, c'est ce qui arrive aux clients de la boulangerie Les vraies richesses. Rachel Oddo, la fille du propriétaire, chante en lavant la vaisselle et ne laisse aucun client indifférent.

« J'aime beaucoup le classique et je chante principalement en français. J'ai déjà chanté des pièces en allemand, mais je préfère le français parce que j'arrive à le vivre [...] tout ce qui est Carmen et la habanera, j'adore », confie-t-elle.

« Ça a commencé, je devais avoir 12 ans. Je chantais et j'ai remarqué que j'avais une voix étrange. Je me suis rendu compte que c'était de l'opéra », raconte en riant la plongeuse chanteuse.

La jeune artiste a tellement loué souvent Le fantôme de l'opéra que le propriétaire du club vidéo a fini par le lui donner! « C'est vraiment venu de cette comédie musicale. Ma soeur et moi adorions chanter cette comédie. »

Le chant est littéralement un exutoire pour Rachel Oddo. « Chanter me fait vraiment du bien. J'ai tendance à tout garder à l'intérieur. Quand je chante, j'ai l'impression de tout exprimer. »

Par timidité, Rachel chante surtout de dos pour ne pas faire face aux clients. « J'ai l'impression que ce n'est pas tout à fait réel. C'est un peu comme dans un film. Je lui demandais souvent de chanter. Au début, c'était plus difficile. Elle était plus gênée. Maintenant, c'est devenu une habitude. Je vais lui chercher de la vaisselle pour qu'elle chante! » raconte sa collègue et amie, Mylène Pelchat.

Les clients sont loin de se plaindre. « J'aimerais bien qu'elle vienne faire la vaisselle chez moi! » lance l'une d'elles. « Ils s'en rendent de plus en plus compte. Au début, ils pensaient que c'était un disque. On voit de plus en plus de cous s'étirer. C'est magique », ajoute Mme Pelchat.

Et pour ceux qui se le demandent : non, Rachel Oddo n'a jamais cassé de verre en chantant au travail.

Plus d'articles

Commentaires