Retour

Chefferie du NPD : Peter Julian fera campagne contre Énergie Est

Le député Peter Julian briguera la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) en faisant ce que le chef sortant, Thomas Mulcair, n'a jamais fait pendant la dernière campagne électorale : en s'opposant clairement au projet d'oléoduc Énergie Est.

Le Britanno-Colombien a lancé lundi soir à Sherbrooke sa campagne au Québec en compagnie de quatre membres de la députation québécoise qui se sont ralliés à sa candidature : Pierre-Luc Dusseault, Robert Aubin, Brigitte Sansoucy et François Choquette.

Quelques heures avant de faire cette annonce, le député d'expérience parfaitement bilingue a confirmé en entrevue téléphonique qu'il ferait campagne contre le projet énergétique de TransCanada.

Il a promis que s'il était élu chef, le parti fédéral s'opposerait à Énergie Est ainsi qu'à un autre projet d'oléoduc de la Colombie-Britannique, Kinder Morgan, auquel le gouvernement libéral a donné son feu vert en novembre dernier.

Le député estime qu'il est « impensable » de dire oui à ces infrastructures qui exporteraient des emplois au lieu d'en créer au pays, dont les risques de déversement mettraient en danger les cours d'eau et qui contribueraient par ailleurs à une croissance des émissions de gaz à effet de serre.

Pour le moment, Peter Julian est le seul candidat déclaré à la direction du NPD. Un débat est prévu le 12 mars prochain. Le successeur de Thomas Mulcair à la barre du parti, qui sera élu par vote préférentiel, sera connu au plus tard le 29 octobre 2017.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les animaux les plus laids





Rabais de la semaine