Retour

Chesterville ressuscite les sonorités perdues de son orgue centenaire 

Près de sept ans après avoir amorcé le processus menant à la restauration de son orgue centenaire, la paroisse Saint-Paul-Apôtre de Chesterville, située près de Victoriaville, s'apprête à faire redécouvrir ce joyau patrimonial à la communauté lors d'un concert prévu le 4 juin.

Un texte de Jean-François Dumas

C'est un musicien de renom, Jean-Willy Kunz, qui aura l'occasion de poser les mains sur cet orgue Casavant 1901. 

« On va recevoir ici Jean-Willy Kunz, un prestigieux organiste et l'organiste en résidence de l'OSM, ainsi que le baryton Antoine Gervais, qui va venir interpréter certaines pièces dont Le ciel a visité la terre, interprétée ici lors de l'inauguration officielle de l'orgue le 17 mai 1901 », explique Hugo Baril, organiste de la paroisse depuis 2003.

Un projet de 100 000 $

Un concert de cette qualité aurait toutefois été impossible sans la remise à niveau de l'instrument. Le projet a coûté 100 000 dollars, et son financement a été assuré à la fois par le gouvernement provincial et la communauté.

« C'est grâce à la Fondation du patrimoine religieux qu'on a pu restaurer cet instrument-là. Elle a [payé] 70 % de la facture et la paroisse est allée chercher un 30 % dans la collectivité, avec des dons et des activités », souligne Hugo Baril.

La cure de jouvence

Le mandat a été confié à la firme Létourneau de Saint-Hyacinthe. Les spécialistes ont réussi à redonner vie à l'instrument de 20 jeux, qui est composé de 1163 tuyaux répartis sur deux claviers.

L'opération a duré quatre mois et s'est terminée à la fin de 2015. Les tuyaux de l'instrument ont été nettoyés et soudés pour leur redonner leur sonorité d'origine.

Une invitation à tous

Les paroissiens et les amateurs de musique désireux d'entendre le fruit de ce travail de restauration minutieux sont invités à se procurer des billets pour le spectacle prévu à l'église de Chesterville le 4 juin, à 14 h. Il est possible de les acheter dans tous les presbytères de Victoriaville et sur le site Internet du Concours international d'orgue du Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Qui est à blâmer pour cet accident?





Rabais de la semaine