Retour

Chronique millénaire : la génération Y a-t-elle peur de s'engager?

Avec les textos, les réseaux sociaux, les téléphones intelligents et les applications de rencontres, la génération millénaire aborde l'amour d'une manière bien différente des générations précédentes. La tradition, comme le mariage, semble avoir été laissée de côté au profit de relations amoureuses moins conventionnelles. Les millénaires ont-ils pour autant peur de l'engagement?

Un texte de Fanny Lachance-Paquette et Louis-Philippe Bourdeau

Selon une étude de l'institut Gallup de mai 2016, 59 % des millénaires sont célibataires aux États-Unis. Une statistique qui s'apparente au portrait canadien. Dans un article du magazine Time, l'auteur avance que les millénaires du monde entier se ressemblent davantage entre eux qu'aux autres générations de leur pays.

L'âge du premier mariage est d'ailleurs en hausse au Canada : 30 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes.

L'avis de notre panel

1. Est-ce que les millénaires ont peur de l'engagement?

« Je pense que fréquenter plusieurs personnes, c'est simplement humain. Tu regardes d'autres époques, peace and love par exemple, l'engagement n'était pas très fort non plus. Cependant, ce qui est certain pour notre génération, on ne restera pas dans une relation dans laquelle on est inconfortable et dans laquelle on ne voit pas d'issue. » - Kim


« Il faut mettre un frein à la fréquentation à un certain point. Quand ça fait un an que tu fréquentes la même personne. Il faut se dire que ce n'est peut-être pas la bonne personne. C'est peut-être un peu ça, la peur de s'engager, la peur de passer à côté de quelque chose. » - Marie-Christine

 

« Au début des années 90, prenez par exemple la série Friends, ces gens-là se fréquentaient constamment. Ils changeaient de partenaire à chaque épisode et c'était quand même le portrait d'une génération. » - Marc-Olivier

 

 

« Je crois que c'est une fausse perception. Autour de moi, il y a des gens qui se sont engagés jeunes et veulent rester ensemble. L'amour existe encore. » - Claudia

2. Quelle influence les réseaux sociaux ont-ils sur les relations amoureuses ? 

« Je pense que l'effet de la technologie a beaucoup contribué à ce mythe-là. Qu'on cherche plus à se fréquenter plutôt que d'avoir une relation sérieuse. » - Marc-Olivier

  

« Le moment où tu écris un texto et que tu ne l'envoies pas, que tu l'effaces. C'est là que ça devient néfaste. De jouer à le texter et attendre qu'il me réponde ou d'attendre qu'il me texte avant, ça ne fait pas plaisir à personne, car c'est pas game honnête. On est trop cérébral, alors qu'une relation amoureuse devrait venir des émotions. La technologie nous amène à jouer cette game plus souvent qu'avant. » - Maxim

 

« Ça me dégoûte un peu des fois, à quel point c'est rendu du magasinage. Tu perds la game d'être dans un bar ou chez des amis, où tu rencontres quelqu'un, où tu peux l'aborder. Maintenant, tu peux tout faire virtuellement. Je trouve ça dommage qu'on perde le côté humain de ça. » - Claudia

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards