Les geeks et les amateurs de mangas ont longtemps été montrés du doigt pour leur passe-temps. Signe que les temps ont bien changé, à Sherbrooke, les amateurs de ce type de bandes dessinées ont maintenant un café bien à eux.

« C'est un ancien dessinateur de bandes dessinées qui a beaucoup aimé l'univers de Walt Disney qui s'est rendu compte que les émotions se véhiculaient par les yeux. C'est pour ça que les mangas ont de grands yeux, pour sortir les émotions », explique Stéphanie Royer, propriétaire du café-manga L'œil de chat.

Sa boutique a pignon sur rue au centre-ville, sur la rue Wellington Nord depuis deux ans. « Petit à petit, ça devient naturel. Les gens ont commencé à s'identifier et n'ont plus de le montrer et de se faire juger », ajoute-t-elle.

Parmi les adeptes, Mathieu Dutil, un étudiant en graphisme de 20 ans. « Je suis passionné de mangas depuis l'âge de 12 ans et depuis, ma passion a grandi. Je rêve d'aller au Japon et d'en faire une future carrière dans le domaine. »

Plus d'articles

Commentaires