Un récent sondage révélait qu'un Canadien sur quatre arbore aujourd'hui un tatouage. Même si le phénomène n'est pas nouveau, peut-on parler d'une tendance grandissante?

Les tatouages ne datent pas d'hier, mais l'époque où ils étaient réservés à une frange de la population plus marginale semble révolue. On remarque un nombre grandissant de personnalités publiques qui les exhibent fièrement. Même le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en arbore un.

Écouter la chronique tendances de Vanessa-Cournoyer-Cyr à Écoutez l'Estrie.

Le tatouage a toujours été un moyen d'expression pour affirmer son identité. Avec l'évolution des technologies de tatouage et la précision des outils utilisés, les styles de tatouage possibles sont devenus infinis.

Vanessa Therrien, elle, ne les compte plus. L'encre s'est incrustée sur ses pieds, ses mollets et sur un bras, notamment. Elle a passé une cinquantaine d'heures sur la chaise d'artistes tatoueurs.

Plus d'articles

Commentaires