Retour

CHSLD : plus de places à Granby, moins à Waterloo

La Municipalité de Waterloo veut conserver l'ensemble de ses lits en soins longue durée. Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a le projet d'en transférer une vingtaine dans un nouveau centre à Granby, mais le maire Pascal Russell entend défendre son point.

Le CIUSSS construira un nouveau CHSLD à Granby. L'établissement, dont la construction est prévue en 2019, devait au départ avoir 96 places, mais va finalement héberger 198 personnes.

L'ajout du nombre de lits amènerait toutefois le transfert des 41 résidents du CHSLD Horace-Boivin de Waterloo. Le CIUSSS indique que les installations y sont vétustes.

Une vingtaine de résidents de ce CHSLD sera transférée de l'autre côté de la rue, au CHSLD Santé Courville. Le CIUSSS souhaiterait que les 20 autres patients soient transférés au nouveau CHSLD de Granby.

Une situation jugée inacceptable par le maire de Waterloo. « On veut fermer un service qui est essentiel chez nous. Je trouve ça totalement aberrant. Parce que si on prend la même logique que présentement, j'aurais fermé mes écoles parce que 50% de mes élèves viennent de l'extérieur de Waterloo », affirme le maire Pascal Russel.

« Waterloo est reconnue pour être une ville de centralité. Pour nous c'est important de donner des services en périphérie de notre communauté. On dessert 22 000 de population en service de loisirs, service incendie, cour municipale et les services professionnels. On ne peut pas accepter qu'on diminue la quantité de lits chez nous », ajoute-t-il.

Pascal Russel suggère d'ajouter 20 lits supplémentaires au CHSLD Santé Courville. Il souhaite mettre en place un comité pour étudier toutes les options possibles.

« Pas pour demain matin » dit le CIUSSS

Le projet de transfert à Granby n'est toutefois pas encore définitif. Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS explique qu'il va devoir faire l'objet d'une approbation par le ministère de la Santé.

Une chose est certaine, le CIUSSS souhaite plus de lits à Granby pour augmenter la moyenne estrienne du nombre de lits disponibles par territoire.

« Ça ne sera pas pour demain matin qu'on va transférer une personne. On est conscient qu'on ne peut pas déplacer une personne âgée, même d'un côté de rue à l'autre. Ça se fera progressivement, on a trois ans. On n'aura pas un CHSLD de construit avant trois ans. Ça se fera donc très progressivement et dans le respect de notre clientèle », assure la directrice générale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Patricia Gauthier.

Aucun emplacement précis n'a encore été déterminé pour le nouveau CHSLD, mais l'établissement devrait être érigé à proximité du centre-ville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine