Retour

CHSLD : quatre préposés aux bénéficiaires suspendus à Victoriaville

Quatre préposés aux bénéficiaires de Victoriaville ont été suspendus pour une période de 10 jours, parce qu'ils auraient contraint une résidente de l'établissement où ils travaillaient à revêtir une culotte d'incontinence alors que celle-ci refusait de le faire.

L'événement est survenu dans un corridor du centre hospitalier de soins longue durée (CHSLD) du Chêne au début du mois d'août. Le vice-président régional à la FSSS-CSN, Claude Audy, selon qui les employés suspendus sont des travailleurs au dossier irréprochable, estime que la suspension est abusive.

« Ce n'est pas un acte de maltraitance. Ces personnes-là, ce sont des personnes professionnelles et on a des formations pour faire une contrainte pour mettre une culotte. C'est pour la sécurité de la personne, mais pour l'hygiène aussi », souligne M. Audy.

« On est d'accord pour dire que ça n'aurait pas dû se faire dans le passage, mais c'est dans le cadre aussi d'une surcharge de travail. Tout le monde est pressé, une des quatre préposées m'a dit qu'elle avait 10 patients, donc elle a hâte de finir de soigner ce cas-là pour pouvoir faire ses autres patients », ajoute le porte-parole syndical.

Une rencontre entre le syndicat et des représentants du CIUSSS-MCQ a lieu lundi après-midi pour tenter de dénouer l'impasse, sans succès.

« Nous avons eu des échanges avec l'instance syndicale, qui nous faisait part de certains éléments nouveaux, alors nous allons prendre le temps d'analyser l'ensemble de la situation et revoir le dossier dans sa globalité », explique la directrice adjointe à l'hébergement au CIUSSS-Mauricie-Centre-du-Québec, Danika Manseau.

Interpellé à ce sujet lundi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a quant à lui souligné que selon les informations partielles qu'il avait en main, la décision de l'établissement serait justifiée.

« Ce ne serait pas une histoire de formulaire, a prévenu le Dr Barrette. Il s'agirait d'un conflit d'ordre syndical. Ce sera à la direction locale de faire le suivi. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine