Retour

Cohabitation difficile entre cyclistes et piétons autour du lac des Nations

Plusieurs piétons se plaignent que les cyclistes et les gens en patins à roues alignées ne respectent pas les directives sur la promenade du lac des Nations à Sherbrooke. Selon un utilisateur de la promenade, Jean-Sébastien Paré et le conseiller municipal à la Ville de Sherbrooke, Bruno Vachon croient que la solution est réside tout simplement dans le savoir-vivre de tous.

« Le lac des Nations est beaucoup plus achalandé que le parc Lucien-Blanchard ce qui fait que la cohabitation est plus difficile. Souvent, les piétons marchent dans les deux voies et donc, ils se retrouvent à contresens. C'est perturbant quand on est en patins ou en vélo », soutient un utilisateur de la promenade, Jean-Sébastien Paré. 

La vitesse maximale sur la promenade est fixée à 10 km/h. « C'est au niveau des comportements que le défi est le plus grand. On est un peu victime de notre succès. Si elle n'était pas utilisée, on serait déçu. Là, elle est surutilisée ou pas utilisée comme il faut. Le gros bon sens doit prendre le dessus. Les gens doivent agir avec civisme », indique le conseiller municipal à la Ville de Sherbrooke, Bruno Vachon.

Ce dernier raconte avoir vu des utilisateurs innapropriés sur cette piste. « Je vois souvent, par exemple, des cyclistes avec un chien attaché au vélo. C'est dangereux. »

Le manque de sentier aménagé pour patiner à haute vitesse à Sherbrooke déplaît aux adeptes. « 10 km/h comme limite de vitesse, c'est handicapant. Le lac des Nations, c'est l'un des seuls endroits où on peut patiner », soutient Jean-Sébastien Paré. « Ce n'est pas un endroit pour ça. Ce n'est pas le bon lieu. Il y a 130 km de piste cyclable à Sherbrooke dont plusieurs sont asphaltées pour ça. Le tour du lac des Nations, c'est récréatif », rappelle M. Vachon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine