Retour

Collecte des matières organiques : une première année concluante à Bromont

Un an après l'implantation du système de collecte des matières compostables, à Bromont, la Ville dresse un bilan positif de ce système à trois voies.

Selon la Ville, les statistiques démontrent que près de 845 tonnes de matières organiques ont pris le chemin du compost (bac brun) plutôt que celui du site d'enfouissement depuis le début des collectes, le 22 avril 2015.

« On ne s'était pas fixé d'objectif, explique la responsable des communications à la Ville de Bromont, Catherine Page. Mais nous envoyons la matière organique à la Régie intermunicipale de gestion des déchets de la région de Coaticook et à cet endroit, où on a l'habitude de traiter les matières organiques, on nous a dit que pour une première année, on a très bien fait. »

En ajoutant les 1077 tonnes de matières recyclables, les 318 tonnes de matières acheminées à l'écocentre et les résidus verts, plus de 2295 tonnes de déchets ont été recyclées ou valorisées.

La collecte a été déployée auprès des 4200 foyers de la municipalité et devra s'étendre davantage d'ici décembre 2016. Selon Mme Page, 500 bacs bruns supplémentaires devraient être rendus disponibles aux immeubles d'habitation de plus de six logements au cours des prochains mois.

« Du côté des immeubles de six logements, c'est du cas par cas, explique-t-elle. Ce n'est pas parce qu'on a un immeuble de dix logements qu'on va débarquer avec dix bacs bruns. On voulait éviter systématiquement un bac par porte, surtout pour les logements. »

Encore du travail à faire

Malgré le succès de cette première année, Catherine Page estime qu'il y a encore du travail à faire. Le bac à déchets, souligne-t-elle, est composé à 45 % de matières organiques lorsqu'un système de récupération de ces matières n'existe pas. Avec l'implantation des bacs bruns, cette proportion a diminué à 25 % dans les poubelles de Bromont.

Les citoyens sont par ailleurs invités à répondre à un sondage sur le site web de la Ville, afin que celle-ci comprenne mieux leurs habitudes de recyclage. Mme Page souligne que la Ville songe même à diminuer la fréquence de la collecte du bac à déchets, puisque son contenu a diminué.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine