Retour

Congédié du CHUS, le Dr Richard Le Blanc pourra réintégrer ses fonctions d'hématologue

Un médecin atteint du syndrome d'Asperger, qui avait été écarté de sa pratique au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), réintégrera ses fonctions le 31 août. Le Dr Richard Le Blanc avait été congédié en raison de difficultés interpersonnelles avec des collègues. Après plus de trois années de procédures judiciaires, les deux parties ont finalement conclu une entente à l'amiable.

L'hématologue est visiblement soulagé. L'homme de 59 ans pourra enfin retourner à sa passion. « Ç'a été extrêmement difficile de vivre ça », dit-il.

En 2012, le Dr. Le Blanc a été mis à pied après huit ans de service au CHUS. La raison invoquée : des frictions professionnelles entre collègues. Plusieurs autres médecins avaient déposé des plaintes contre lui. On lui reproche un caractère trop direct et abrasif. La direction lui demande finalement de se placer en arrêt de travail. La même année, un diagnostic est tombé : celui du syndrome d'Asperger, un trouble de la famille de l'autisme.

Les personnes atteintes du syndrome d'Asperger ont souvent une absence de filtre et elles sont extrêmement minutieuses, ce qui ne va pas sans difficulté interpersonnelle.

Un spécialiste embauché par le centre hospitalier avait conclu qu'il n'était pas apte au travail. Le Dr Le Blanc, qui a toujours conservé ses droits de pratique, s'est alors adressé aux tribunaux. « Réexpertisé par des gens qui tiennent compte de ce diagnostic, tout s'explique bien. Puis, [le] Dr Le Blanc n'a pas les problèmes d'inaptitude au travail que l'expert de l'hôpital a relevés », explique son avocat, Me Jean-Pierre Ménard.

Certains de ses patients ont également signé une pétition pour son retour.

Au départ, il réclamait 600 000 $ au CHUS pour ne pas avoir reçu de salaire pendant près de trois ans. Le montant de l'indemnité sera confidentiel et déterminé dans une rencontre présidée par un juge médiateur.

Retour au travail 

Des mesures sont prévues pour faciliter son retour, comme la mise en place d'un processus de gestion des conflits et une formation sera offerte au personnel gravitant au tour du Dr Le Blanc. « La part de la société, c'est de voir qu'est-ce qu'on est capable de faire pour intégrer ces gens dans la société et leur permettre de donner leur plein potentiel », soutient Me Ménard.

Le CHUS a confirmé que le Dr Le Blanc réintégrera ses fonctions, sans faire plus de commentaires.

Le médecin est en train d'écrire un livre afin d'inspirer les gens qui sont atteints du même syndrome que lui à trouver leur place. Il souhaite ainsi mieux faire connaître ce syndrome dans la population. 

Plus d'articles

Commentaires