Retour

Construction d'une salle de spectacles pour enfants à Sherbrooke : le projet n'est pas mort

Les élus sherbrookois demandent à Québec de reconduire, pour une période de deux ans, l'entente de principe qui vise la construction d'une salle de spectacles de 250 places pour enfants. La résolution a été adoptée lors du conseil municipal de lundi.

Le projet est sur la table à dessin depuis plusieurs années. En 1985, une première version avait été déposée dans le cadre du Sommet socio-économique de l'Estrie. En 2011, le conseil municipal avait adopté une résolution avalisant l'implantation d'un lieu de diffusion à proximité du Centre des arts de la scène Jean-Besré, au centre-ville.

Deux ans plus tard, le gouvernement du Québec donnait son aval au projet en offrant une aide financière de 4 millions de dollars. La Ville s'est engagée à payer 40 % des 8,6 millions de dollars nécessaires à la construction de la salle.

Pour aller de l'avant, il manque 500 000 $ pour boucler le budget. La communauté devait investir le million de dollars manquant et, à l'heure actuelle, la moitié de la somme a été amassée.

Urgence d'agir

Des représentants du milieu culturel étaient présents pour convaincre les élus d'adopter cette résolution. Selon le directeur du Service des sports, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Sherbrooke, Jean-Yves La Rougery, plusieurs analyses et enquêtes réalisées au cours des 30 dernières années ont démontré que les jeunes Sherbrookois sont ceux qui sont le moins exposés aux oeuvres théâtrales et de danse au Québec. 

Normand Chouinard, le président du conseil d'administration de Côté Scène, l'organisme qui assurera la gestion de cette nouvelle salle, soutient qu'il est urgent d'agir. « Nous sommes en retard. C'est triste à dire, mais nous sommes en retard. Après une étude faite il y a quelques années, on a déterminé que l'assistance au théâtre et en danse enfance-jeunesse avait du rattrapage à faire. Nous avons le plus faible taux d'assistance [au Québec]. Je trouve ça inadmissible. Je crois qu'il est important que nous ayons les outils et les instruments. Nous attendons ça avec impatience! »

Un vote sur la demande de résolution a été demandé par la conseillère Hélène Deauphinais. Au total, 16 élus ont voté pour et 4 ont voté contre. Certains conseillers ont dit ne plus vouloir soutenir le projet ou vouloir revoir l'implication financière de la Ville, qui est de l'ordre de 40 %. Des citoyens ont aussi remis en question la pertinence du projet alors que Sherbrooke abrite de nombreuses salles de spectacles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine