Retour

Consultation publique sur la revitalisation de la Wellington Sud

Une vingtaine de citoyens de Sherbrooke ont demandé à être entendus tout au long du processus de revitalisation de la rue Wellington Sud mercredi soir. Analyse

Le secteur visé par cette consultation regroupe la rue Wellington Sud, de la rue King Ouest jusqu'à la rue Aberdeen. Et aussi de la rue Dépôt jusqu'à la limite de la voie ferrée.

« Ce qu'on propose c'est de modifier l'image. Faire en sorte qu'il y ait plus de construction, moins de terrains vacants », explique Lise Dubord, directrice-adjointe du Service de planification urbaine à la Ville de Sherbrooke.

« Les gens peuvent nous proposer des aménagements. Voient-ils des parcs ou non? Qu'imaginent-ils dans la rue pour améliorer la sécurité des piétons. Est-ce qu'on veut de la circulation automobile ou non? », ajoute Mme Dubord.

Le plan prévoit notamment l'aménagement de liens piétonniers entre les rues Wellington Sud et les rues du Dépôt et Grandes Fourches Sud.

« Je pense que les gens sont intéressés à contribuer davantage que lors d'une seule période de questions », a affirmé Arnaud Messier-Maynard du Collectif d'urbanisme durable de Sherbrooke. L'organisme plaide pour une table de discussions en place tout au long du projet.

« Reconnaître l'importance des organismes communautaire serait un bon pas », a pour sa part indiqué Étienne Bélanger-Caron, directeur général de la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue.

« On a besoin de vous autres. On a l'ouverture et l'expertise pour avoir une approche inclusive », lui a répondu le maire Bernard Sévigny.

« Si on est pour vider une bâtisse pour en remplir une autre, je ne vois pas l'avantage », a lancé le citoyen Denis Pellerin, s'interrogeant sur certains organismes qui doivent déménager de la rue Wellington Nord à la rue Wellington Sud dans le cadre du projet.

Le Regroupement des usagers du transport adapté du Sherbrooke métropolitain (RUTASM) s'est inquiété des impacts de la reconfiguration sur les trajets d'autobus, évoquant des déplacements plus difficiles pour les personnes à mobilité réduite.

Le programme particulier d'urbanisme doit entrer en vigueur l'été prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine