Retour

Cookshire-Eaton : un homme sera accusé de cruauté envers un animal

Un homme devra faire face à la justice en lien avec la mort d'un chien survenue lundi soir à Cookshire-Eaton. La propriétaire de l'animal, Jessica Lambert, soutient que son chien a été abattu par un voisin.

L'animal a échappé à sa surveillance lors d'une fête familiale qui se tenait chez elle, a raconté la jeune femme. Puis, un coup de feu a retenti.

« Je vois que mon chien n'est pas là, je pars à la course vers le bruit et le temps que lui fasse sa moitié de chemin pour venir à ma rencontre... C'était une blessure [fatale] directement dans le cou », soutient-elle.

Le chien est mort presque immédiatement, dans ses bras.

« C'est le genre de chien que, chaque fois que j'allais quelque part, les gens qui ne veulent pas d'animaux disaient : "Si un jour j'ai un chien, c'est un chien comme le tien que je veux" », a-t-elle poursuivi, émotive.

Ce sont ses proches qui ont réussi à rattraper le suspect et à l'empêcher de quitter les lieux, selon ce que raconte la jeune femme.

Un homme arrêté

La Sûreté du Québec (SQ) confirme avoir arrêté l'un des voisins du secteur.

« Le suspect a été rencontré par les policiers le lendemain, le 15. Les policiers ont saisi ses armes à feu. Il sera ultérieurement accusé d'usage négligent d'une arme à feu et cruauté envers un animal », indique le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La SPA de l'Estrie dénonce l'événement, mais soutient que c'est la SQ qui pilotera le dossier.

Plus d'articles