Retour

Crédit de taxes illégal : mauvaise surprise pour le maire de Saint-Camille

Attirer de nouveaux résidents dans les petites municipalités en offrant un crédit de taxes est illégal. Informée de la situation en début d'année, Saint-Camille a corrigé le tir.

Un texte de Geneviève Proulx

Pour le maire, Benoît Bourassa, offrir un crédit de taxes représentait un incitatif intéressant pour attirer les jeunes familles dans son village.

Le couple formé de Marie-Ève Bisson et de Joël Nadeau a choisi le village de Saint-Camille pour fonder une famille. « Le fait de savoir qu'il y avait d'autres jeunes familles qui s'y établissaient, tout le dynamisme social, communautaire, culturel du milieu, les possibilités de projets, c'est vraiment ça qui nous a attirés ici », soutient le père de famille.

En tant que nouveaux propriétaires, ils ont reçu un crédit de taxes de deux ans et demi, ce qui représentait quelques milliers de dollars de plus dans leurs poches. « C'est très apprécié. Surtout quand on est une jeune famille, on n'a pas toujours beaucoup d'économies de côté », ajoute Mme Bisson.

L'hiver dernier, le maire de Saint-Camille a appris, lors d'une conférence donnée par la Fédération québécoise des municipalités, que cet incitatif contrevenait à la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme.

Cette loi permet les crédits de taxes seulement pour la revitalisation de secteurs où, entre autres, les bâtisses ont été construites il y a plus de 20 ans. Les nouvelles constructions ne sont donc pas admissibles.

Nouveaux incitatifs recherchés

La Municipalité tente de trouver de nouveaux incitatifs pour séduire de nouveaux citoyens. La solution pourrait être des bons en argent. « Comme de l'argent local à dépenser dans la ville ou dans la MRC, dans les épiceries, les garages, les commerces et le centre culturel », donne en exemple le maire de Saint-Camille, Benoît Bourassa.

M. Bourassa ne cessera pas la pression. Il souhaite que Québec fasse preuve de plus de latitude. « On ne va pas arrêter la revendication. Je suis certain que d'autres municipalités vont nous appuyer », espère-t-il.

La Fédération québécoise des municipalités du Québec ne s'est pas encore penchée sur ce dossier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine