SHERBROOKE – Six jours après avoir causé une bonne frousse à ses coéquipiers et instructeurs, Darian Durant a repris du service avec les Alouettes, lundi, sur le terrain du Coulter Field.

Un texte de Félix St-Aubin

La deuxième portion du camp d'entraînement s'est amorcée le sourire aux lèvres pour l'organisation montréalaise.

Le repos de dimanche a d'abord permis aux joueurs de souffler un peu après une première semaine éreintante et fertile en émotions, puis les médecins de l'équipe ont accordé le feu vert à Durant pour qu'il continue de peaufiner ses habiletés dans son nouvel environnement.

Le vétéran de 34 ans s'est infligé une blessure mineure mardi dernier lorsqu'un équipier a trébuché et terminé sa chute sur sa jambe gauche. Sans être rétabli au sommet de ses capacités, Durant s'en approche à un peu plus de deux semaines du début de la saison (le 22 juin contre les Roughriders de la Saskatchewan).

Le principal intéressé a de nouveau subi des traitements dans le dernier segment de l'entraînement, l'obligeant à rater quelques répétitions. Il n'y a toutefois pas matière à s'alarmer puisque le processus de guérison suit normalement son cours.

« Je me sens bien, a-t-il indiqué d'entrée de jeu. Ça fait du bien d'être ici, de bien pouvoir bouger et de participer à des simulations de match à l'entraînement. Il n'y a pas eu de rechute, et je vais continuer d'avancer dans cette direction. »

« Initialement, j'espérais que ce ne soit pas une blessure sérieuse. Mais du moment où j'ai pu marcher et la remuer, [...] j'ai su que ce n'était pas une blessure majeure », a-t-il enchaîné.

Lors des trois dernières campagnes, Durant a regardé plus de rencontres des lignes de touche en raison de diverses blessures qu'il a été d'office comme meneur offensif des Roughriders. Il a en effet été contraint de manquer à l'appel à 28 reprises et a, en contrepartie, pris part à 26 matchs.

Son historique à ce chapitre n'inquiète en aucun cas l'entraîneur-chef Jacques Chapdelaine.

« Si l'on pensait que c'était un problème récurrent, on ne l'aurait pas signé. En 2015, c'était une blessure inusitée et anodine [il a raté 17 rencontres à la suite d'une rupture au tendon d'Achille de son pied gauche, NDLR], a soutenu le pilote des Moineaux. L'an dernier, il a joué d'une façon régulière. »

Durant saute son tour

Malgré ce retour à l'entraînement après moins d'une semaine sur le carreau, Chapdelaine ne désire pas précipiter les choses en ce qui concerne son pivot partant. Il a ainsi pris la décision de patienter avant de l'envoyer dans la mêlée.

Durant ne participera pas au premier duel préparatoire des Alouettes, qui se déroulera jeudi contre les Argonauts de Toronto. L'instructeur n'a d'ailleurs pas encore choisi lequel des substituts entamera le match à la position de quart.

Cependant, il aimerait bien que Vernon Adams fils, Jacory Harris et Matthew Shiltz obtiennent chacun du temps de jeu.

Ce retrait de la formation montréalaise pour cette rencontre disputée dans la Ville Reine ainsi que son absence lors de cinq entraînements et du match intra-équipe retirent de nombreuses occasions à Durant de s'exécuter avec sa nouvelle ligne offensive et son groupe de receveurs.

« Nous sommes au stade où il faut prendre le plus de répétitions. Le fait d'avoir raté presque toute la dernière semaine n'a pas aidé pour trouver notre rythme, a avoué le no 4. [...] Je suis heureux d'être de retour et de m'exercer avec les receveurs afin d'augmenter la chimie entre nous. »

Dans l'esprit de Luc Brodeur-Jourdain, la courte absence de Durant ne se fera guère ressentir dans sa compréhension du cahier de jeux et dans le développement d'un rythme soutenu.

La présence de Durant derrière la ligne à l'attaque a tôt fait d'être remarquée par Brodeur-Jourdain. Le Québécois apprécie son dévouement au travail et son approche à son retour en poste.

« On sent dans sa façon d'appeler les jeux qu'il a de l'expérience. Il y a de la confiance dans son langage, a-t-il assuré. Dès que je me retournais, je le voyais travailler ses lectures et ses points où il voulait lancer le ballon. Il est vraiment déjà bien engagé dans sa visualisation du match et son interprétation de la défense. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine