Retour

De chanteur de métal à... chanteur d'opéra : le parcours singulier de Guillaume Poulin

Avant, c'était le style métal qui allumait Guillaume Poulin. Chanteur dans le groupe sherbrookois String Puppet, qui a vu le jour à la fin des années 1990, c'est en voulant améliorer sa technique de voix qu'il est tombé dans la marmite de l'opéra. Depuis, ce sont les airs lyriques qui allument le chanteur. 

Les cris primaux de l'artiste laissent donc leur place au chant classique. Très classique. Après des études de baccalauréat en musique à l'École de musique de l'Université de Sherbrooke, Guillaume Poulin perfectionne encore plus ses apprentissages en décrochant une maîtrise en chant lyrique de l'Université de Montréal.

Selon lui, les respirations en chant classique ne servent pas qu'à amener de l'oxygène au corps.

« Quand je regarde mes partitions, je regarde où je vais respirer et je donne un sens à ma respiration. Je me demande pourquoi, à ce moment, je suis en train d'inspirer. Ce n'est pas juste parce que j'ai besoin d'air. Il faut donner un sens par rapport au texte. En chant, par rapport aux autres instruments, tu as un texte à porter. Quand tu as un texte, tu dois aller profond dans ta respiration. »

Des idées de grandeurs

Le baryton, qui est également membre du Choeur de chambre du Québec, caresse de grands rêves par rapport à son art. « Un de mes fantasmes, c'est de prendre des chants de Schubert, par exemple, est de faire une orchestration. Je pense que c'est ça le problème, que la musique ne soit que le piano. Notre référent musical, en ce moment, en musique populaire, c'est qu'il y a presque toujours une base rythmique. C'est rare qu'il n'y ait pas de rythme. Il a presque toujours une batterie alors que dans la musique lyrique, il n'y en a pas. La musique est toute écrite, il suffit de la donner aux bons instruments. J'aimerais faire un arrangement pour deux guitares, une base et une section rythmique. » 

Guillaume Poulin présentera un concert le 15 novembre à 15 h en compagnie de l'organiste Chantal Boulanger, en l'église Plymouth-Trinity. Ce concert est présenté par les Amis de l'orgue. Il sera aussi du concert de Noël offert par la Maison d'opéra et de concerts de Sherbrooke, le 20 décembre.

Avec les informations de Dominic Tardif.

Plus d'articles

Commentaires