Retour

De l'huile de poisson dans les véhicules municipaux de Thetford Mines

À Thetford Mines, les véhicules municipaux des travaux publics utilisent un carburant bien spécial. Parmi les ingrédients, on retrouve de l'huile de poisson et de cuisson.

Un texte de Geneviève Proulx

La Ville a lancé, en juillet dernier, un projet pilote, inspiré de Victoriaville, dans le cadre de son plan municipal vert. Une flotte d'une trentaine de véhicules est alimentée d'un mélange de diesel et de biodiesel. « On se pose beaucoup de questions sur l'environnement et on essaie de faire des gestes concrets. On parle de camion de 10 roues, de la pelle mécanique et de différents équipements qui fonctionnent au diesel. On a commencé avec 2 % de biodiesel dans le carburant, et là, on est rendu à environ 8 %, et l'objectif est de monter à 10%. Ensuite, on va regarder l'impact sur notre machinerie. », explique le responsable génie et environnement à la Ville de Thetford Mines, Daniel Cyr.

Le biocarburant est fourni par l'entreprise locale Innoltek. « C'est un carburant renouvelable qui est fait à partir de matières grasses recyclées comme des huiles de cuisson recyclées. Nous incorporons aussi des huiles de poisson recyclées », explique le président-directeur général Innoltek, Simon Doray.

Malgré sa différence avec le diesel, il n'a pas été nécessaire de modifier la mécanique des véhicules. Le coût des deux carburants est aussi similaire. La grande différence, c'est que le biodiesel est écologique et réduit l'usure du moteur tout en le nettoyant. « C'est un carburant beaucoup plus écologique, il ne fait pas de gaz à effet de serre contrairement au diesel conventionnel. Il réduit aussi les émissions au tuyau d'échappement », soutient M. Doray.

L'utilisation de biodiesel est de plus en plus populaire. Cette entreprise fournit d'ailleurs son biocarburant à la Société de transport de Montréal et au Réseau de transport de la Capitale en plus d'avoir des discussions avec deux autres villes québécoises.

Thetford Mines, avec ce projet pilote, souhaite montrer l'exemple. « Peut-être que d'autres entreprises locales emboîteront le pas », espère Daniel Cyr de la Ville de Thetford Mines.

La Ville dressera en novembre un bilan de ce projet-pilote. Elle jugera par la suite si ses véhicules feront un virage permanent au biodiesel.

Plus d'articles

Commentaires