Retour

De nouveaux feux sonores pour les malvoyants à Sherbrooke

Sherbrooke adopte un plan d'action visant à mieux intégrer les personnes handicapées dans la ville.

Le plan vise à diminuer les barrières aux personnes handicapées, qui doivent souvent composer avec des défis particuliers pour se déplacer. C'est le cas des personnes avec un handicap visuel.

« La ville de Sherbrooke croyait bien faire en synchronisant des lumières qui passent toutes rouges en même, mais ça ne nous aide nullement à nous orienter », explique René Jr. Gervais, en parlant du coin King Ouest et Jacques-Cartier. La Ville de Sherbrooke admet qu'elle n'aurait pas du procéder de la sorte.

Des feux sonores pour prévenir les personnes malvoyantes seront notamment installés à cette des intersections et à celle avec la rue Wiggett, en bordure du parc Jacques-Cartier.

Il existe 12 feux sonores à Sherbrooke, mais l'Association des personnes non voyantes de l'Estrie en voudrait à plusieurs autres traverses comme à l'angle Galt Ouest et Bowen et à l'angle des Grandes Fourches et King Ouest où de nombreux transferts par autobus sont effectués.

Sherbrooke va aussi apporter des améliorations à l'aréna Julien-Ducharme, situé dans l'arrondissement de Fleurimont, pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite.

« Nous avons remplacé le pavé uni à l'entrée et nous allons faciliter les déplacements à l'intérieur du bâtiment », explique Isabelle Côté, responsable du dossier des personnes handicapées à la Ville de Sherbrooke, qui a travaillé pendant un an à préparer ce plan d'action.

Par ailleurs, la Ville va apporter des modifications à son site web pour créer une section destinée aux personnes handicapées afin de répondre à leurs questions.

Selon la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées, « chaque municipalité locale qui compte au moins 15 000 habitants doit adopter un plan d'action identifiant les obstacles à l'intégration des personnes handicapées dans le secteur d'activité relevant de ses attributions » et ce plan doit être rendu public.

Environ 15 % de la population au Québec a un handicap qui nuit à son agilité et à ses déplacements.

Plus d'articles

Commentaires