Retour

De nouvelles démissions au Centre d'arts de Richmond

La situation s'aggrave au Centre d'arts de Richmond. Au moins deux autres professeurs ont remis leur démission.

Ces départs s'ajoutent aux trois démissions annoncées la semaine dernière dans la foulée du renvoi de la directrice générale et du coordonnateur de l'école de musique.

« En grande partie, c'est à la suite du départ de notre directrice générale », admet le président du conseil d'administration du Centre d'arts, Nick Fonda. « Le lien est là, il y a définitivement [sic] un lien. »

Nick Fonda affirme que le Centre est à la recherche de nouveaux professeurs et que cela ne touchera pas l'offre de cours. Si aucun contrat n'a encore été signé, des embauches seraient imminentes.

« Nous serons en mesure d'offrir des cours de musique comme on en offrait auparavant », affirme-t-il.

Une situation « pas facile à expliquer »

Ces tensions ne sont pas récentes au sein du Centre d'arts. Nick Fonda estime que le nœud du problème réside dans le problème de financement.

« Le contexte est difficile. Les arts, la culture, la musique, cela fait longtemps que c'est un milieu qui n'est pas facile. Ces difficultés-là s'étendent plus loin et pour des centres de diffusion, eux aussi, ils ont des difficultés. Centennial [à Lennoxville] a fermé et Centennial avait un bassin de population beaucoup plus important que celui de Richmond. »

Le congédiement de la directrice générale, Nancy Pelletier, serait d'ailleurs lié ultimement à « un problème d'argent », selon lui.

« Lorsque nous avons engagé Nancy Pelletier, qui a fait un très bon travail, nous lui avons dit que la situation était difficile, et que l'ancien directeur soutenait que le Centre d'arts n'avait pas les moyens de payer un salaire respectable pour ce poste. Nancy a pris ce poste avec l'intention d'aller chercher d'autres sources de revenus [...] Elle avait commencé, mais il n'y en avait pas assez pour combler son salaire. »

Une équipe de bénévoles à la rescousse

Nick Fonda affirme que le conseil d'administration s'est réuni à de multiples reprises, depuis la semaine dernière, et qu'il doit de nouveau se réunir cette semaine pour discuter de l'avenir du Centre.

L'option la plus probable, selon lui, sera de remettre la direction à une équipe de bénévoles.

« Depuis toujours, les bénévoles ont joué un rôle énorme. Là, on va en demander encore plus aux bénévoles. Depuis les événements de jeudi, des personnes se sont présentées pour nous offrir leur aide. »

Cet appui de la communauté, souligne-t-il, est un signe très encourageant pour le Centre d'arts.

Plus d'articles

Commentaires