Retour

De pilote à mécanicien : Jacques Villeneuve oncle toujours aussi passionné de motoneige

Jacques Villeneuve oncle ne s'est pas tenu loin des compétitions de motoneige longtemps. À peine un an après avoir annoncé qu'il accrochait son casque de pilote, il était de retour près des pistes comme entraîneur et mécanicien de Steven Marquis, un athlète de Cookshire-Eaton.

L'ancien coureur était au Grand prix Ski-Doo de Valcourt le week-end dernier. « C'est différent. Quand ça ira bien, peut-être que je vais aimer plus cela. Pour l'instant, ça ne va pas à mon goût. C'est sûr que ce n'est pas drôle », a-t-il raconté.

« On peut dire ça comme ça. On a des ennuis mécaniques. On en a depuis le début. À Eagle River dans le Wisconsin, au championnat du monde, on a eu des bris mécaniques, là aussi. Le moteur ne marchait pas. Il n'était pas allumé. On ne sait pas pourquoi », ajouté Steven Marquis.

Cette première année de collaboration n'en est pas une de succès, mais l'oncle Jacques en a vu d'autres et croit toujours au talent du jeune pilote estrien de 19 ans. « C'est un bon petit bonhomme qui roule très bien, qui roule vite. Il n'a pas froid aux yeux. Il est capable de rouler vite. Il s'agit d'avoir la mécanique en conséquence. »

Tout est nouveau pour Steven Marquis qui roule maintenant avec l'équipe Ski-Doo. En dépit de ses ennuis de moteur, il apprécie l'aide du vétéran pilote. « Il me dit des trucs, mais il m'a dit fais pas comme moi, ne fais pas le sans-génie. Tu as une tête sur les épaules. Vas-y à ta manière. »La bonne nouvelle dans tout cela, c'est que la santé de Jacques Villeneuve est stable depuis les derniers traitements de chimiothérapie reçus il y a deux ans. « J'avais une bonne grosse masse. Ils l'ont diminuée. Ça s'est un peu réparti et cela ne bouge pas pour l'instant », dit-il.

Record d'assistanceL'organisation du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt craignait que l'absence de Jacques Villeneuve comme pilote nuise à l'achalandage. Les passionnés de motoneige étaient malgré tout fort nombreux à Valcourt cette année. Quelque 30 000 personnes ont assisté aux compétitions.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine