Celui qui a été à la tête de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Sherbrooke pendant 60 ans, Marcel Bureau, est décédé mardi à l'âge de 91 ans.

Grandement impliqué dans le développement communautaire, culturel et éducatif de Sherbrooke, Marcel Bureau laissera certainement sans marque. « Je le connais depuis 1981, moment où j'ai intégré la Société Saint-Jean-Baptiste. On peut dire qu'il a réalisé de grandes choses pour la SSJB, mais aussi pour la ville de Sherbrooke », raconte la présidente de la SSJB depuis 29 ans, Micheline Dupuis.

Cette dernière rappelle que M. Bureau a été impliqué dans la fondation de l'Université de Sherbrooke, du Faubourg Mena'Sen, de l'organisme Sercovie, à la Résidence de l'Estrie. « Il a aussi travaillé pour que l'ancien palais de justice de Sherbrooke devienne notre hôtel de ville. C'était un visionnaire et il était déterminé. Quand il embarquait dans un projet, il le menait à terme. Il aimait relever des défis », rappelle Mme Dupuis.

L'ex-journaliste à La Tribune, Mario Goupil, a bien connu Marcel Bureau au fil de sa carrière. « C'est un homme profondément humain, un homme de famille. C'est un homme qui a marqué l'histoire estrienne à sa façon. »

Impliqué dans le comité de toponymie de Sherbrooke, M. Bureau a travaillé à nommer plusieurs édifices et lieux au nom des gens qui ont marqué l'histoire de la région. Par exemple, le palais de justice Raynald-Fréchette, l'autoroute J-Armand-Bombardier ont été nommés grâce à lui, rappelle Mario Goupil.

Un anniversaire, un appel

Plusieurs se rappellent que M. Bureau ne ratait jamais les anniversaires de ses amis et connaissances soutient M. Goupil. « C'était sa marque de commerce. Il m'appelait toujours le jour de ma fête. Il ne faisait pas juste ça avec moi, il le faisait avec tout le monde. Le jour de leur anniversaire, il les appelait pour leur faire une petite fleur. »

M. Bureau n'avait pas de pensée que pour les jours heureux. « Il m'a fait la surprise de m'appeler pour souligner le troisième anniversaire du décès de mon père. C'est un homme extrêmement attentif aux autres », se souvient l'ex-journaliste, André Bernier.

Une page d'histoire

Marcel Bureau était aussi un véritable passionné d'histoire. « C'est un vrai musée sa maison. C'est plein d'archives sur les murs, dans son sous-sol et dans son bureau. Il y a des photos de toutes sortes. C'était bien impressionnant! J'ai même vu une de mes chroniques sur le mur. Il y a des trésors là. C'est le témoin par excellence de notre histoire sherbrookoise. Il habite là depuis 60 ans. », soutient André Bernier.

Ce dernier espère qu'une rue portera le nom de Marcel Bureau dans un avenir rapproché.

Marcel Bureau serait décédé de complications cardiaques. Ses funérailles seront célébrées ce samedi au Complexe Funéraire Steve L. Elkas du secteur Rock Forest.

Il était le père de quatre enfants dont le juge à la Cour supérieur, Martin Bureau.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle